La valeur de la vérification diligente financière dans une transaction commerciale

Vous avez décidé de vendre votre entreprise. Comment vous assurer que vous en recevrez la juste valeur? Après des années à construire une marque, une réputation et le succès de votre entreprise, il est essentiel que vous puissiez atteindre vos objectifs lorsque cette sortie est imminente, et cela est possible grâce à la vérification diligente financière.

Que se passe-t-il si vous êtes l’acheteur d’une entreprise cible? Les entreprises acquéreuses et les investisseurs privés se concentrent sur les activités, la santé financière et le profil de risque d’une entreprise cible. Pour atteindre les objectifs des deux parties, les vendeurs et les acheteurs font souvent appel à des professionnels, pour mener  une vérification diligente financière préalable à la transaction et pour enquêter de manière approfondie et méthodique sur une entreprise cible.

Le processus de vérification diligente financière commence généralement au début de la période d’exclusivité, qui est le résultat d’une lettre d’intention convenue entre un acheteur et un vendeur. En fonction d’un certain nombre de facteurs (par exemple, la taille de la transaction, le goût du risque des parties), les parties peuvent examiner un large éventail de questions relatives à la transaction pendant la période de vérification. Par exemple, les parties peuvent s’intéresser à un ou plusieurs des sujets suivants :

  • Finances
  • Technologies de l’information et propriété intellectuelle
  • Contrats
  • Questions juridiques, réglementaires et de conformité
  • Opérations
  • Assurances
  • Environnement
  • Marketing
  • Ressources humaines

La vérification diligente et un rapport sur la qualité des bénéfices fournissent aux acheteurs une analyse par un tiers des états financiers de la société cible et résument la stabilité financière de ce qui est acquis ou vendu. Bien que la vérification diligente financière soit le plus souvent effectuée par les acheteurs, il est souvent avantageux pour la société cible d’effectuer son propre travail de diligence  (c’est-à-dire la vérification diligente financière  du côté du vendeur). Cela permettra au vendeur d’identifier, d’évaluer et de régler les problèmes avant qu’ils ne soient soulevés par un acquéreur potentiel. La vérification diligente financière se concentre et analyse le BAIIA normalisé de la cible, le fonds de roulement et d’autres indicateurs financiers importants. Dans le cadre de ce processus, la direction de la société cible et les conseillers financiers de l’acheteur effectuent habituellement les procédures et analyses générales suivantes :

  • Normalisation du BAIIA, y compris les éléments de revenus et de dépenses non récurrents, la rémunération des cadres, les transactions avec les parties liées et un pont pour le BAIIA
  • Constatation et analyse des revenus, y compris la saisonnalité, un pont pour les revenus et les questions ou réglementations spécifiques au secteur
  • Analyse des clients, des fournisseurs et des produits, y compris les tendances des ventes d’une année à l’autre, les concentrations, les fournisseurs alternatifs et les marges
  • Analyse des résultats, y compris les analyses sur la marge brute, les frais et la marge d’exploitation, et les autres produits et charges
  • Analyse du bilan, y compris l’analyse de la preuve de trésorerie, le classement chronologique des comptes clients, le détail des stocks, le calcul des réserves, l’examen des immobilisations et des dépenses en capital, le classement chronologique des comptes créditeurs et l’examen des courus
  • Analyse du fonds de roulement, y compris la saisonnalité, les éléments de normalisation et la suppression des éléments de trésorerie et de dette

En plus des procédures générales décrites ci-dessus, la vérification diligente financière peut impliquer un travail  plus adapté, spécifique aux risques, aux opérations et aux flux de trésorerie de la société cible. L’objectif premier de ces procédures et des analyses connexes est de contribuer à répondre à certaines questions courantes :

  • Quels sont les résultats financiers et la situation financière actuels et historiques de l’entreprise?
  • L’entreprise est-elle actuellement vérifiée ou examinée par un cabinet d’experts-comptables indépendant? Les procédures de fermeture de fin de mois reflètent-elles les procédures de clôture de fin d’année?
  • L’entreprise a-t-elle des problèmes de constatation des revenus et/ou les politiques de constatation des revenus sont-elles conformes aux principes comptables généralement reconnus? Quel est l’impact de la saisonnalité de l’entreprise sur les états financiers?
  • L’entreprise a-t-elle une concentration de clients, de fournisseurs et/ou de produits? A-t-elle des contrats en place avec ses principaux clients et réalise-t-elle des marges plus importantes avec certains clients, fournisseurs ou produits?
  • Quels sont les employés les plus importants de l’entreprise? L’entreprise est-elle actuellement en sous-effectif ou en sureffectif?
  • Quel est le montant normalisé de dépenses d’exploitation nécessaires pour faire fonctionner l’entreprise? Y a-t-il des possibilités de réduire les dépenses d’exploitation?
  • Quel est l’âge des comptes courants de l’entreprise? L’entreprise possède-t-elle des stocks à rotation lente et/ou quel est l’âge des stocks actuels de l’entreprise? L’entreprise a-t-elle des dettes ou des obligations de plus de 90 jours et, si oui, pourquoi?
  • Quel est le fonds de roulement normalisé nécessaire pour continuer à faire tourner l’entreprise à son niveau de production actuel?

Comme vous pouvez le constater, un processus de vérification diligente financière est important ET complexe. Vous avez des questions? N’hésitez pas à contacte notre service de finance d’entreprise. Notre équipe est là pour vous aider.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

2021-04-01

Postes en vedette:

Recevez les nouvelles FL:

All Categories

Articles liés

Faits saillants du budget fédéral 2022

Contrairement aux rumeurs qui couraient avant le budget fédéral 2022, les taux d’imposition sur les gains en capital demeurent inchangés, tout comme l’exemption pour résidence principale. Voici nos cinq principaux points saillants, ainsi qu’une mention honorable.

Inscription de votre entreprise pour la TPS, TVQ et les retenues à la source

L’une des étapes les plus importantes du démarrage d’une entreprise est l’inscription aux comptes de TPS, de TVQ et de déductions à la source. Tout manquement à cette obligation peut entraîner des pénalités importantes qui peuvent être facilement évitées si les formalités administratives appropriées sont effectuées en temps opportun.

Contactez-nous maintenant

Pour une consultation gratuite