4 changements clés auxquels les organismes sans but lucratif devraient s’attendre dans un monde post-COVID

La pandémie COVID-19 a fondamentalement modifié la façon dont le monde fonctionne, et il est peu probable que cela change de manière significative à court terme. Comment ces changements affecteront-ils le fonctionnement des organismes sans but lucratif (OBNL) une fois que le pire de la pandémie sera passé ? Voici quatre changements clés à surveiller. Les mesures de distanciation sociale et les dispositions réglementaires ont considérablement réduit la capacité des organisations à tenir des réunions et des événements en personne. Dans un avenir proche, cela continuera à limiter la capacité des OBNL à organiser des collectes de fonds, des événements caritatifs et des réunions en personne avec le personnel et les bénévoles pour discuter des activités de l’organisation. 

À l’avenir, il pourrait être nécessaire pour les organisations sans but lucratif de mettre en œuvre des protocoles de sécurité ou d’utiliser des formats de réunion alternatifs comme les réunions virtuelles. L’impact de la pandémie de coronavirus a entraîné un changement significatif dans la façon dont les équipes travaillent ensemble. Aujourd’hui plus que jamais, les équipes sont obligées de travailler à distance.

De nombreux centres communautaires sans but lucratif sont passés à des programmes et des cours virtuels plutôt qu’à un enseignement en personne. Cela a entraîné des mises à niveau technologiques nécessaires pour les organisations. Un effet durable pourrait être la décision de poursuivre un plan hybride – même longtemps après la fin de la pandémie.

À l’avenir, les OSBL pourraient avoir besoin de mettre à niveau leur technologie pour permettre une collaboration virtuelle. Pour ce faire, elles devront déterminer l’impact de ces coûts sur les opérations courantes de l’organisation.La COVID-19 va changer la façon dont les OSBL financent leurs activités dans un avenir proche. Par exemple, les organisations auront probablement des coûts accrus résultant des nouvelles technologies, des assurances, des tests et de la prévention. D’autre part, une partie de l’augmentation des coûts peut être atténuée par une réduction des frais de déplacement et du coût des bureaux, surtout si certains employés continuent à travailler à distance.L’un des impacts les plus significatifs de la pandémie de coronavirus sera la capacité des OSBL à collecter des fonds pour soutenir la mission de l’organisation. Les donateurs pourraient être plus limités dans leur capacité à soutenir les causes de l’OSBL en raison de la réduction de leurs finances personnelles.

En outre, les OSBL pourraient être obligés de modifier la manière dont elles priorisent leurs ressources et évaluent leur mission caritative actuelle, compte tenu de l’impact de la pandémie de COVID-19.

Les conseils d’administration des OSBL devront évaluer leurs stratégies caritatives actuelles, leur budget et leurs prévisions en matière de collecte de fonds, à la lumière de l’évolution de l’environnement. Ils pourraient envisager de travailler ou de fusionner avec d’autres organisations ayant des objectifs similaires afin d’aider à réduire toute perte substantielle de financement.Si vous avez des questions concernant l’impact du coronavirus sur votre OSBL ou si vous souhaitez en savoir plus sur nos services, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Partager :

2021-05-11

Postes en vedette:

Recevez les nouvelles FL:

All Categories

Articles liés

Le processus de fidélisation : comment attirer les jeunes donateurs

Lorsque vous vous adressez à des donateurs de toute génération, vous préparez efficacement le terrain pour une relation qui durera toute leur vie. En adoptant la bonne approche, vous pouvez mettre en œuvre des stratégies qui attireront les jeunes donateurs et fidéliseront leur soutien pour les années à venir.

Contactez-nous maintenant

pour demander une consultation