COVID-19 – Le coup de grâce pour l’industrie du détail?

La pandémie de COVID-19 a poussé plusieurs grandes entreprises de détail à demander la protection contre l’insolvabilité en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) au Canada et de son équivalent américain, le chapitre 11. Au Canada, cette liste comprend notamment les géants de la vente au détail que sont le Groupe Aldo et le Groupe Reitmans. Aux États-Unis, depuis le début du mois de mai, Hertz US, J.C. Penney, Neiman Marcus et Pier 1 Imports ont tous demandé la protection.